Domiciliation d’avocat : définition et règles

Pour un avocat, les bureaux ainsi que le lieu de son cabinet ont une grande importance. Toutefois, si vous débutez dans le métier, l’achat ou la location d’un local peut être un grand investissement. Sachez alors qu’il est possible de souscrire une domiciliation d’avocat, une alternative très intéressante pour ceux qui débutent dans le métier.

Présentation de la domiciliation d’avocat

Contrairement à une domiciliation courante, il revient au Conseil national des barreaux d’acter la domiciliation de votre cabinet d’avocat. Depuis, le 05 octobre 2011, un avocat doit avoir un cabinet. Pour une durée indéterminée, le conseil peut consigner la domiciliation dans un cabinet de vos confrères mais vous pouvez également mettre votre cabinet dans des locaux mis à disposition des avocats par le conseil de l’ordre. D’ailleurs, quelle que soit la décision que vous prenez concernant votre domiciliation, vous êtes également tenu de respecter le règlement appliqué à ce métier. Concrètement, seul le Conseil national des barreaux a la possibilité d’acter la domiciliation d’un cabinet. Les modalités de mise à disposition des locaux sont consignées dans une convention écrite. Pour le transfert des moyens de communication, une autre convention doit être établie.

Les solutions de domiciliation pour un avocat

Comme n’importe quelle entreprise, un avocat au barreau est en droit de choisir sa demeure pour domicilier son activité. Mais cela peut être une source de problème surtout pour l’image du cabinet. Un avocat se doit d’être crédible dans l’exécution de sa profession et choisir son domicile en tant que domiciliation pour exercer son activité professionnelle peut nuire à votre image. De même, vous pourriez avoir du mal à séparer la vie privée de la vie professionnelle. Il est alors plus judicieux de choisir entre une domiciliation commerciale ou un local commercial.

La domiciliation commerciale ou un centre d’affaires

C’est la solution la moins coûteuse pour un nouvel avocat. Vous aurez une multitude de choix d’adresses très prestigieuses dans la ville de votre choix pour vous établir. Cette solution vous offre les autres services annexes qui seront indispensables dans l’exécution de votre travail : l’accès à une ligne téléphonique personnelle, des salles de réunion, des bureaux et des services de gestion de courrier. Ce genre de domiciliation vous offre un contrat flexible à la différence d’un bail classique. Vous êtes dépourvu de tout engagement. Cette solution est aussi bien adaptée pour les avocats qui ont besoin de travailler dans des bureaux de manière ponctuelle ou permanente.

La domiciliation dans un local commercial

Cette solution est généralement une solution inaccessible pour beaucoup de jeunes avocats. Bien évidemment, un avocat peut jouir de tous les avantages de travailler dans le calme et dans un confort optimal. Toutefois, c’est une solution déconseillée si vous débutez dans le métier. En effet, rien ne garantit que vous ayez directement des clients dès votre ouverture. La réputation d’un avocat se fait au fil du temps, des affaires et de l’expérience acquise. Aussi est-il plus judicieux d’accumuler de l’expérience et de la notoriété avant de voler de ses propres ailes, à moins que vous ayez les moyens de louer un local professionnel bien sûr.